Les billes de caoutchouc sur les terrains de jeux synthétiques sont-elles un danger pour la santé ou l'environnement ?

90+

Études indépendantes

Pour répondre aux inquiétudes des joueurs, des collectivités locales et des organisations sportives, plus de 90 études ont été menées ces dernières années dans le monde entier pour évaluer les risques de jeu sur des surfaces synthétiques. Ces études ont principalement porté sur l'évaluation de la toxicité et le risque écologique.

Que concluent les études scientifiques menées dans le monde entier ?

Les terrains synthétiques avec du remplissage de billes en caoutchouc ne présentent aucun danger pour la santé des joueurs et pour l'environnement.

En 2017, l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a déclaré "il est inutile de déconseiller de faire du sport sur un gazon synthétique contenant des granulés de caoutchouc recyclés".

Les acteurs de la filière française des terrains synthétiques (équipementiers de sports et de loisirs, fabricants de terrains, collecteurs de pneus, granulateurs, bureaux d'études, maîtres d'oeuvre, etc.) oeuvrent tous ensemble au quotidien dans un esprit de responsabilité et de transparence au service d'un seul objectif : mettre à la disposition des utilisateurs des terrains de jeux sans danger et sans risque pour la santé et l'environnement.

La composition d'un terrain synthétique

La composition d'un terrain synthétique

  • 1

    Les éléments imitant les brins d'herbe sont aujourd'hui souvent en polypropylène ou en polyéthylène coloré, plus rarement en polyamide ou polyester, sous forme de mono-filament ou bandelette fibrillée. Ces fibres sont ancrées dans une natte de bandelettes de polypropylène enduit de latex.

  • 2

    Le granulat est réalisé en majorité à partir du recyclage des pneus broyés en fines billes. Il existe d'autres remplissages (élastomères thermoplastiques, EPDM, polyéthylène, etc.) et des alternatives végétales à base de granulés de liège ou de mélanges de fibres de coco et de liège.

  • 3

    Le sable est un produit naturel.

  • 4

    La natte est communément appelée "dossier" et est principalement composée de polypropylène.

Des produits encadrés par des normes strictes

Les différents composants d'un terrain synthétique sont encadrés par des normes françaises et européennes strictes :

  • les billes en caoutchouc (recyclé) sont couvertes par la norme CEN TS 14243 ;
  • les gazons synthétiques dans leur globalité sont couverts par les normes NF EN 15 330 et NF P 90-112 ;
  • la Fédération Française de Football exige le respect de ces normes et s'en assure lors de contrôles de terrains synthétiques. Des tests similaires sont réalisés par la FIFA.

Une réglementation européenne stricte appelée REACH encadre l'utilisation des substances chimiques dans tous ces produits. Depuis 2010, les pneumatiques produits dans les pays de l'Union Européenne sont conformes à cette réglementation. Les billes de caoutchouc utilisées comme remplissage dans les terrains synthétiques respectent donc également la réglementation REACH.

La filière Aliapur qui fournit en exclusivité les fabricants français de billes de caoutchouc est capable de garantir que 100 % des pneus utilisés sont collectés en France et issus à plus de 95 % de manufacturiers Premium.

Le système de traçabilité rigoureux mis en place par Aliapur et reconnu par de nombreux audits, dont celui de la Cour des comptes, est un gage absolu de qualité et atteste du respect des normes en vigueur.

Les fabricants français de billes en caoutchouc sont soumis aux tests de laboratoires indépendants (Labosport, Novarea, C2S, etc.) : ces laboratoires analysent des échantillons de billes de caoutchouc prélevés de façon aléatoire sur les sites de production et interviennent également lors de l'installation des terrains synthétiques à la demande des collectivités locales.

Lorsque ces laboratoires analysent les billes de caoutchouc, les résultats obtenus sont comparables à ceux imposés dans le domaine des jouets. Grâce à la mise en place de processus industriels normés ainsi qu'au respect de cahiers des charges stricts des collectivités locales, les gazons synthétiques français sont extrêmement sûrs.

Réaliser ses propres tests

Plus de 90 études scientifiques démontrent l'absence de danger pour la santé

L'Europe et ses Etats-membres (France, Pays-Bas, etc.) ainsi que les Etats-Unis ont depuis de nombreuses années pris la mesure des questionnements liés au sujet des risques potentiels pour la santé que présenteraient des terrains de jeux synthétiques constitués de billes de caoutchouc. Plusieurs études récentes aux analyses concordantes sont de nature à rassurer tant les joueurs que l'ensemble des acteurs concernés par la mise en oeuvre de tels terrains. Les études disponibles à ce jour n'indiquent aucun danger lié à l'utilisation des granulats de caoutchouc dans les gazons synthétiques.

  • Date de Publication : 2017

    Période observée : 13 ans

    Département de la Santé de l'État de Washington

    Contexte : Une entraineuse de football s'est interrogée sur un éventuel lien entre les terrains synthétiques et la survenue de cas de cancers auprès de joueurs de football. Le Département de la Santé de l'État de Washington a analysé la liste dressée par cette entraineuse.

    Conclusions : Le Département de la Santé de l'État de Washington n'a pas observé de taux de cancer plus élevé chez les joueurs de football qu'au sein de la population totale et recommande aux personnes qui aiment le football de continuer à jouer quel que soit le type de terrain.

    Voir l'étude

  • Date de Publication : 2017

    Période observée : 8 ans

    Agence Européenne des Produits Chimiques (ECHA)

    Contexte : La Commission européenne a demandé à l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) de déterminer si certaines substances présentes dans les billes de caoutchouc pouvaient constituer un risque pour la santé humaine.

    Conclusions : L'ECHA conclut que l'exposition aux billes de caoutchouc présente un très faible niveau de risque et n'a trouvé aucune raison de déconseiller aux personnes la pratique de sports sur des pelouses synthétiques.

    Voir l'étude

  • Publication : 2017

    Période observée : 2 ans

    Fondation Cal Ripken

    Contexte : En février 2017, la Fondation américaine Cal Ripken, qui propose des programmes sportifs d'insertion aux enfants américains défavorisés a demandé une étude des risques liés à l'utilisation de gazons synthétiques. La Fondation a elle-même créé plus de 60 aires de jeux sportifs dans 18 États américains.

    Conclusions : La Fondation a déterminé, par l'entremise d'une étude d'innocuité des terrains en caoutchouc recyclé, que les risques auxquels les jeunes joueurs de base-ball font face sont "d'un ou de moins d'un sur un million". La Fondation Ripken a aussi analysé qu'un nombre d'éléments chimiques souvent cités dans le caoutchouc recyclé s'y trouvaient en quantité moindre que les limites établies par la Consumer Product Safety Commission pour les produits pour enfants.

    Télécharger l'étude

  • Date de Publication : 2016

    Période observée : 15 ans

    Institut National Néerlandais pour la Santé Publique et l'Environnement

    Contexte : Une campagne médiatique sur le même sujet a eu lieu aux Pays-Bas en 2016. Le gouvernement néerlandais a donc commandé au RIVM une évaluation chimique des billes de caoutchouc.

    Conclusions : L'étude du RIVM confirme qu'il n'est pas dangereux de pratiquer un sport sur des terrains synthétiques avec un remplissage de billes de caoutchouc car les différents composants se sont révélés être libérés en très faibles quantités, ce qui signifie que leur effet sur la santé humaine est négligeable. Le gouvernement néerlandais a confirmé l'autorisation de jouer sur ces terrains synthétiques.

    Voir l'étude

  • Publication : 2005-2011

    Période observée : 6 ans

    Groupement scientifique français EEDEMS

    Contexte : En 2005, certains articles de presse s'interrogent sur l'utilisation de billes de caoutchouc dans les terrains synthétiques. Aliapur en partenariat avec l'ADEME, a engagé un programme d'études scientifiques avec l'EEDEMS pour évaluer les impacts environnementaux et sanitaires des différents matériaux de remplissage des gazons synthétiques.

    Conclusions : Année après année, les résultats montrent que les eaux en contact avec les terrains synthétiques ne sont pas polluées et se révèlent sans impact sur l'environnement à court et moyen terme. En parallèle, l'inhalation des COV (Composants Organiques Volatiles) émis par les terrains synthétiques est inoffensive pour la santé humaine. Selon une Evaluation des Risques Sanitaires menée par l'Institut National de l'Environnement Industriel et des Risques (INERIS), les risques associés à l'inhalation des COV émis par les sols synthétiques sur des terrains en situation "outdoor" et "indoor" sont non préoccupants pour la santé humaine.

    Visiter le site

  • Publication : 2006

    Période observée : 1 an

    Institut Norvégien de Santé Publique

    Contexte : En 2006, l'Institut Norvégien de Santé Publique, en collaboration avec le Centre Hospitalier Universitaire de la ville d'Oslo (notamment avec l'Hôpital Norvégien du Radium, dédié à la recherche contre le cancer) a mené une étude approfondie sur le sujet.

    Conclusions : L'étude conclut de la manière suivante "sur la base des expositions qui ont été calculées en rapport avec l'utilisation de terrains indoor avec du gazon artificiel dans lequel des billes de caoutchouc recyclés sont utilisés, rien n'indique que l'utilisation de telles installations sportives entraîne un risque sanitaire élevé".

    Voir l'étude

Des questions sur la composition des terrains synthétiques ?

Des questions sur les normes, les contrôles ou la traçabilité ?

Des questions sur les études réalisées ?

Des villes auraient interdit les terrains synthétiques avec billes de caoutchouc, est-ce vrai ?

Vous souhaitez réaliser vos propres tests sur les billes en caoutchouc ?

En plus des contrôles et tests réalisés en amont au sein de la filière des fabricants de billes en caoutchouc, les communes et collectivités locales qui le souhaitent ont la possibilité de réaliser des tests additionnels sur les billes caoutchouc au moment de l'installation du terrain et à tout moment.

Des laboratoires indépendants (Labosport, Novarea, C2S, etc.) sont à la disposition des communes pour ce type de mission.

Qui sommes-nous ?

Aliapur
Fedairsport